Bijoux

Bijoux News

Liens Bijoux

 

boucles d'oreilles touaregs argent

les boucles d'oreilles afrique :

Signe d'identité les boucles d'oreilles sont elles l'apanage des femmes ?  Pour ces dernières, elles ont avant tout valeur d'ornement, bien qu'elle renseignent sur leur statut de célibataire, femme mariée, mère ou veuve. Quant aux hommes, ils aiment à souligner leur haute fonction de chef ou leur force par des trophées de chasse qu'ils fichent dans leurs oreilles par les boucles d'oreilles.

Le Maghreb

Avant l'enquête arabe, achevée au VII siècle, la population berbère autochtone de l'afrique du nord occidentale eut à subir des influences diverses. Celles des cultures de la Méditerrannée dominèrent durant l'antiquité. Depuis le V siècle avant notre ére, des échanges commerciaux se pratiquent avec les Phéniciens, navigateurset les Carthaginois. Vinrent les envahisseurs barbares wisigoths. Les boucles d'oreilles de Fés, qui présentent des similitudes avec les bijoux médiévaux européens en portent la marque. Les bijoux boucles d'oreilles baroques d'Andalousie et ceux de la Turquie ottomane eurent les boucles d'oreilles aussi une influence sur les artisans maghrébins.

L'Islam théocentrique se superposa à un langage de formes propres aux berbères. Son empreinte déterminante, d'intensité variable suivant les régions, explique la parenté de style rencontrée. Les boucles d'oreilles grands anneaux et pendants temporaux sont un apport arabe, de même que l'abondance des chaînettes qui se terminent par une pendeloque en forme de main de Fatma ou de croissant de lune boucles d'oreilles typiques.

Boucles d'oreilles Touareg Créoles Touareg 

Au Maghreb. les boucles d'oreilles seraient le bijou le plus porté par les femmes. On perce le lobe de la fillette des son jeune âge. Commme les femmes aiment porter plusieurs boucles d'oreilles paires d'aneux à la fis, on pénètre égeleent le pavillon. Autrefois, à Annaba, en Algérie, la femme marée portait huit paires de boucles d'oreilles aux formes et aux noms variés. On perçoit deux styles très différent d'ornements.  celui réservé à une clientèle urbaine, plus riche et arabisée, recherchant des bijoux boucles d'oreilles en or, parfois agrémenté de pierres précieuses. Les boucles d'oreilles sont l'expression d'un langage symbolique. En dépit de leur diversité apparente, les symboles sont liés à la notion de vie. Les éléments naturels, ciel et eau et les astres, lune et soleil. Un seul bijou boucles d'oreilles offre souvent plusieurs niveaux de lecture symboe de pureté.

 

Le Maroc

Les bijoux, les boucles d'oreilles en particulier, sont dés lors très diversifiés. ans l'anti-Atlas, elles frappent par leur profusion et leur somptuosité. Parmi les plus epectaculaire, les boucles d'oreilles pendants niellés ou en losange. Les artisans juifs de Tahal nous ont laissé de splendides boucles d'oreilles anneaux émaillés. Le motif intérieur représente une patte de colombe. Symbole de l'amour.

L'Algérie

En Algérie rurale, toute femme quel que soit son niveau de vie, posséde au moins une paire de boucles d'oreilles et une paire de bracelets pour le quotidien, ainsi qu'une parure plus importante pour les célébrations plus solennelles. La parure se constitue des la petite enfance : la filette reçoit une paire de boucles d'oreilles ainsi qu'une paire de bracelets joncs. Au jeune; elle acquiet un bijou surtout boucles d'oreilles. Lors des fiançailles, de même qu'à l'occasion de fêtes religieuses, les parents de sont futur époux lui offrent des ornement. A son mariage ses parents commplètent le trésor. La mère donne à sa fille l'ornement qu'elle à reçu de sa propre mère. Les bijoux de famille se transemettent uniquement de mère en fille.

Les bijoux citadins en or rehaussé de pierre précieuses et de perles surtout les boucles d'oreilles sont révélateurs du besoin. L'argent est le matérieu de base des boucles d'oreilles, il est obtenu par la fonte dans un creuset de pièces de monnaie et des bijoux anciens abîmés ou encore de ceux dont la femme s'est lassée.

Lors des épousailles. La femme se pare de tous les bijoux reçus. Elle les portera toujours comme base les boucles d'oreilles. Dans la vie de tous les jours elle se cententa d'une boucles d'oreilles de bracelets et un collier en période. Les boucles d'oreilles timsarfinne en forme d'anneau ouvert à une extremité et à décor ajouté ressemblent de manière frappante aux boucles d'oreilles byzantinnes.

Les boucles d'oreilles sont de plus appréciées par les femme Chaouis. les boucles d'oreilles sont ornement de la vie de tous les jours. les autres bijoux de tête. l'argent est le matériau de base des boucles d'oreilles. il est obtenu par la fonte , dans un creuset de pièces de monnaie et de bijoux anciens abîmés ou encore  les boucles d'oreilles les plus à la mode étaient des chaînes multiples et très longues constituent un élément majeur dans l'agencement des pendants à rosace.

 La Tunisie

toute tunisienne, jeune ou moins jeune, que ce soit à la ville ou à la campagne porte des boucles d'oreilles. elles ne sont pas uniformes dans tout le pays, matérieux et formes changent. Tant l'art d'assembler les éléments que motifs et techniques mises en oeuvre. La femme posséde un certain nombre de bijoux, boucles d'oreilles pendants, boucles d'oreilles ornées de pierres et des boucles d'oreilles anneaux. Si elle n'en dispose pas en suffisance, elle peut en emprunter de manière à resplendir le jour de ses noces, moment clé de sa vie.

La dot versée par le fiancé est composée du nakd, qui représente une somme d'argent et des produits alimentaires, et du mlak constitué de vêtements et de bijoux riche en boucles d'oreilles. Ces biens deviennent proprièté de la femme. Les anneaux se rencontrent dans tout le pays, alors que les boucles d'oreilles sont essentiellement citadines. Les boucles d'oreilles anneaux sont en or et les moyens ou petites en ville des boucles d'oreilles en argent. Dans les grandes villescomme Tunis, Bizerte, Kairouan sont les plus savantesles matérieux plus riches. Capitale,des Hafsides, Tunis avait déjànun souk de bijoutiers au XIII siècle. lieu de rencontre des ambassadeurs et des dirigeants qui s'échnageaient des cadeaux, parmi lesquels des bijoux, boucles d'oreilles. Tunis fait aussi la destination des marchandises venues d'Orient et d'Occident. Elle connut ainsi un grand rayonnement. Costumes et bijoux boucles d'oreilles Tunisoises inspirérent ceux des femmes de Bizerte, de Kairouan et de Sfax.

Boucles d'oreilles Touaregs  

Depuis l'Antiquité, la région côtière est jalonnée d'une série de villes et de village où se sont développés les principaux centres de fabrication des bijoux, boucles d'oreilles anneaux, boucles d'oreilles dormeuses, boucles d'oreilles clous, bracelets, colliers, broches, et bagues. Le littoral est le creuset des cultures maghrébine, méditerranéenne et arabo-musulmane.

La région occidentale, par contre compte surtout des bourgades rural qui ne connaissent pas de centre de fabrication de bijoux. En matière de boucles d'oreilles, les femmes portent des modèles propres à l'Algérie voisine, tels ceux de l'Aurés et de la région de constantine.

Les boucles d'oreilles anneaux des villes méridionales de Médenine et Tatouine sont d'une qualité remarquable. Jusqu'à l'indépendance, l'Art de la bijouterie értait presque exclusivement aux mains des juifs. Les boucles d'oreilles en argent forment anneaux plus commercialisé chez les Tunisiens.

 Les Touaregs 

Ainsi dénommés par les étrangers, ils se désignent eux même homme libre. Les femmes se parent uniquement de boucles d'oreilles en argent, très graphyques et gravées de motifs abstraits à caractère géographique les boucles d'oreilles très distinguées. les bijoutiers signent généralement les boucles d'oreilles et les autres bijoux, bracelets, colliers, nous les appelons bijoux ethniques Touareg. Ornements d'oreilles et coiffure sont étroitement liés. La coiffure connaît une richesse de formes unique. Les textes arabes médiévaux mentionnement les anneaux boucles d'oreilles ou bijoux boucles d'oreilles pendants. Les textes arabes médiévaux mentionnent les boucles d'oreilles anneaux torsasés en argent, qui remontent sans doute au premier millénaire, qui remontent sans doute au premier millénaire de notre ére. le en 1797 et 1798, mungo park évoque des boucles d'oreilles en argent " massives et mal adaptés souvent si lourdes qu'elles étiraient et déchiraient le lobe de l'oreille, pour l'éviter, on les attache à une lanière de cuir rouge qui passe par dessus le sommet de la tête d'une oreille à l'autre qui n'a vu une photo de femmes peul de mopti, aborrant ces boucles d'oreilles ? altière, le visage aux traits fins d'une aux traits fins d'une grandes beauté, elles sont d'une rare élégance. Les plus fortunées d'entre elles portent d'immenses boucles d'oreilles, légères, mamalgré leur volume important. Ces boucles d'oreilles quardilobées, martelées à partir d'un lingot d'argent criciforme, requiérent un grand savoir-faire. Les orfévres peul auraient appris leur art des songhay. Les femmes se voient offrir ces boucles d'oreilles par leur mari, après une vente de bétail au marché. Les boucles d'oreilles se parent aussi de superbes anneaux en argent torsadés. Les femmes pauves portent des boucles d'oreilles des imitations en terre cuite peinte, en cire d'abeille ou en paille trempée dans un bain de henné. Les femmes arborent souvent de boucles d'oreilles plusieurs paires d'anneaux en argent ou en bronze massifs, lisses ou torsadés agrémentés de perles de cornaline . Les boucles d'oreilles les suspendent aux oreilles, les intégrent à leur coiffure sophistiquée ou s'en ornent le front.

Femmes ou hommes insérent des boucles d'oreilles des plots, des disques, des chaînes, du fil métallique mis en forme et surtout une grande variété de boucles d'oreilles d'anneaux dans le lobe de l'oreille. Ils fixent des bâtonnets en bois ou en ivoire dans la conque, ou une multitude de petits anneaux de boucles d'oreilles sur le pourtour de l'oreille, à moins que ces derniers ne soient fixés à une sorte de boucles d'oreilles pince comme chez les sarakole au delà du sahel.

Nandi et Masai appartiennet au groupe nilo-hamitique le plus important des touaregs. Ils partagent une série de coutumes et portent certaines parures, boucles d'oreilles touaregs, bracelets touaregs et colliers touaregs en argent. les boucles d'oreilles dont  des ornements en fil de laiton mis en forme et des petites boucles d'oreilles à double cône en cuivre. puberté, mariage et statut d'aîné, toutes ces étapes sont marquées par des rituels accompagnés d'accessoires. Les filles et les garçons s'insérent des bâtonnets d'ivoire comme des boucles d'oreilles dans les oreilles, pour empêcher les esprits d'y pénétrer. Les filles portent aussi des grandes boucles d'oreilles anneaux perlés dans l'hélix, qu'elles confectionnent elles mêmes tout comme les ornements perlés des jeunes gens. Les  femmes mariées, au ont pour embléme des boucles d'oreilles en cuir, décorées de perles multiples bleues, elles ont la couleur du ciel, les perles vertes sont une évocation de la végétation après la pluie.

Après l'excision les pokot vivent une période de retrait pendant laquelle elles sont initiées aux régles de la vie conjugale et ne portent pas de bijoux. au terme de la réclusion. Elles peuvent se parer de grandses boucles d'oreilles anneaux de laiton, signalant qu'elles sont nubiles.

Parmi les deux sexes ont les lobes distendus. les filles portent des boucles d'oreilles en bois dans un seul lobe et des disques en ivoire dans l'hélix. quant aux garçons, ils sont affublés d'un ornement des plus surprenants: une sorte de rouleua en bois, pesant jusqu'à huit livres. quant aux jeunes filles, elles se munissaient d'une multitude de bâtonnets boucles d'oreilles sur tout le pourtour de l'oreilles.

  

Les boucles d'oreilles Touaregs au L'Insulinde :

Les Philippines furent sur la voie des migrateurs qui, sous la pression de l'augmentation de la population, délaissèrent la Chine méridionale et franchirent les mers grâce à leurs pirogues à balancier, il y'a des milliers d'années. Certains quittérent les Philippines à leur tour pour les archipels indonésiens et mélanésiens. Les archéologues ont retrouvé des disques boucles d'oreilles en coquillage inspiration bijoux ethniques touaregs, qui pourraient dater de 5000 ans, dans les sépultures de Palawan. On connaît aussi des boucles d'oreilles ornements en verre tout à fait semblables à ceux en ébène des bijoux ethniques touaregs, et d'autres boucles d'oreilles à fente qui démontrent l'ancienneté des échanges.

Parmi les milliers d'îles que compte l'archipel philippin, deux nous intéressent plus particulièrement : Mindanao, la méridionale, et Luçon, la septentrionale. Islamisée dés le XIV siècle, Mindanao, dont les habitants entretintent des relations suivies avec ceux de Sulawesi, de Bornéo et de la péninsule malaise, échappa à la sujétion espagnole des chics boucles d'oreilles.

Les femmes bagobo se parent d'élégants boucles d'oreilles pendants en nacre, suspendus à des chaînes en métal cuivreux et parfois à des boutons en os. Les hommes, quant à eux se réservent de magnifiques boucles d'oreilles plots en ivoire de forme parfaite et à la belle patine d'usage.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos offres :

> Bague
> Bijoux colliers
> Bijoux ethniques
> Boucles d oreilles
> Bijoux fantaisie
> Vente bracelets
> Bijoux
> Pendentif
> Bague de fiancailles
> Bijoux plaqué or
> Bijouterie en ligne
> Bijoux création
> Bijoux artisanat
> Bijouterie fantaisie
> Bijouterie